Le Projet d’aménagement et de Développement Durable (PADD)  est le premier étage de la fusée destinée à placer sur orbite le Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui constituera les nouvelles règles du jeu d’urbanisme pour les quinze prochaines années.

 Ce PADD qui a été présenté en conseil municipal le 19 Avril est un document cadre qui exprime les objectifs et projets de la  municipalité en matière de développement économique et social, d'environnement et d'urbanisme.

Le PLU, quant à lui, déclinera ces grandes orientations à travers un règlement fixant les contraintes d’implantations et de zonages des parcelles en fonction de leurs destinations (habitat, zone économique etc…) 

Contrairement à ce qui a été déclaré les études ont été menées dès 2008 et en non en 2010 comme l’a rappelé la personne  du bureau d’étude qui présentait ce PADD. 

Pascale Loiseleur dans son introduction a enfin décrit son monde idéal du pays merveilleux et enchanté de la fée clochette :

Des créations de logement du coté de la gare et de l’avenue Foch pour les jeunes senlisiens souhaitant rester dans la ville, une zone d’activité nouvelle ou des dizaines d’entreprises viendront d’un coup de baguette magique donner du travail à tous, et des voies de circulations douces et apaisées ou chacun pourra circuler en toute sécurité dans la paix et la sérénité. Il n’y a plus qu’à rendre le sourire obligatoire et mettre des hauts parleurs avec des champs de rossignol, une belle au bois dormant et un prince charmant qui fait la circulation.

 Qui peut-être contre un tel projet : Personne puisqu’il s’agit de la description d’une ville idéale. Seulement en grattant en peu, ce projet comporte un certain nombre de lacunes voulues ou involontaires.

 Sur la méthode : ce PADD aurait été établi après moultes consultations de la société civile, associations, représentants de la vie économique etc…

Alors pourquoi déclarer  que ce projet n’est pas fixé et peut encore évoluer s’il constitue un modèle de concertation.

Pascale Loiseleur, à force de vouloir ménager la chèvre et le chou, donne l’impression de ne pas maitriser son sujet et faire preuve d’indécision et de flou.

 Si ce document a fait l’objet de tant de consultations et de concertations alors pourquoi doit-il encore évoluer.

 Il faut faire preuve de courage politique plutôt que de donner l’impression de donner raison au dernier qui a parlé.
La crise qui touche la France et les sondages publiés pour les élections présidentielle sont pourtant  la preuve éclatante des résultats de l’absence de courage politique de nos gouvernants au cours des 20 ou 30 dernières années.
 
Sur l’agenda :
Pascale Loiseleur semble se précipiter. En effet dès Juillet 2012 les PLU doivent intégrer les dispositions du Grenelle de l’environnement N° 2. Alors ils se précipitent pour que le PLU soit voté avant juillet. Pourquoi ? est-ce donc une approche responsable des grands enjeux environnementaux ?;

 Il subsiste également d’autres incertitudes liées à la refonte du  de  la charte du Parc Naturel régionale, et ce projet ignore également le  projet de nouveau Schéma de Cohérence territorial .
Même si l’on peut comprendre qu’il faut mieux avancer que de ne rien faire, Il aurait été plus efficace d’intégrer directement les nouvelles dispositions du Grenelle 2 qui devront de toute façon être appliquées. Ce projet est donc d’une certaine manière mort né.

Pourquoi se précipiter ainsi à 2 ou 3 mois prêts.  Est-ce juste pour donner l’illusion d’avoir créer un projet, en fait récupéré des études faites entre 2008 et 2010, se les approprier pour faire semblant d’avoir fait quelque chose ?.
Une nouvelle fois, derrière les effets d’annonces, les grands enjeux sont reportés pour demain….
Nouvelle imposture, nouvelle mystification…..

 
Sur l’implication des élus : Les élus de Senlis alternative devraient relire leur charte, y compris Mr Pelillo qui s’est semble t-il perdu entre la salle de l’obélisque (lieu initial de conseil) et la salle de la mairie.

 Ainsi seul 4 élus étaient présents lors de la commission urbanisme alors que plus de 50 personnes de diverses associations s’étaient rendues à cette réunion. Cela est grave car le PLU va engager les senlisiens pour les 20 prochaines années, et derrière les belles déclarations, les cuisines de Senlis Alternative ne sont pas si fournies que cela. Où sont donc passées ces promesses d’engagements, d’implication des élus ?

 Pour illustrer cette fantastique dépense d’énergie et de temps que nos élus majoritaires passent pour les senlisiens, il suffit de voir comment Mr Dutray suit avec application les débats.

Jeudi soir, tout le monde ou presque a été conquis par la verve de Pascale Loiseleur et par son don inné à intéresser une assemblée dès quel prend la parole….

 Le PADD ça signifie aussi « la Petite Absence De Dutray »

 Dododutray

 chut…. Ne parlez pas trop fort….

Encore merci de veiller ainsi sur les intérêts des senlisiens, vous aussi dormez sur vos deux oreilles