Adieu 2011, Bonjour tristesse….


Comme nous pouvions le craindre, les attentes nées des élections partielles de Janvier 2011, qui avait vu la victoire de Senlis Alternative sur ce que nous qualifierons de malentendu ou de concours de circonstances, se sont soldées par une immense déception qui résonnent encore sur les pavés des rues de Senlis.
 
Que mettre à l’actif de cette équipe sur une première année :

  •   Une ville qui se meure
  •    Des commerces fermés pour des prétextes fumeux
  •   Des parkings hors de prix
  •   Un délégué à l’emploi (JM  MARIANI) fantomatique,
  •   Une équipe municipale aux abonnés absents qui préfère le vélo et le bridge aux obligations de leur mandat
  •   Des pavés déchaussés place de la Halle
  •   Des animations au rabais qui ont atteint leur apogée par un village de Noël au relent de fête de patronage
  •   Des ventes immobilières échouées ou au rabais,  l’abandon des subventions sur la piscine, l’église Saint pierre ou le  quartier Ordener
  • Une fusion des centres hospitaliers aux accents de mascarades ministérielles (Eric Woerth se  déclare favorable à la fusion pendant que P Loiseleur et V Bitar étaient reçues par Xavieu Bertrand) ou comment Véronique Bitar se teint en blonde pour mieux défendre son dossier devant le ministre.
  • Les silences de J Bascher qui préfère gesticuler sur l’emplacement du marché dans le cadre d’une pseudo association..

Les seuls points positifs concernent la reprise à leur compte des travaux prévus notamment dans les écoles, ou la poursuite des études sur le TUS, dossiers initiés ou montés par AIMER SENLIS.
 
Les élus de Senlis alternative préfèrent  pérorer sur un ton péremptoire sur les ennuis judiciaires de JC CANTER ou donner des leçons de morales à qui veut l’entendre,  pour mieux masquer leurs incompétences et leur absence totale d’ambition et d’imagination pour la ville.
 Oubliées les grandes promesses et les envolées sur un nouveau souffle citoyen qui se révèle asthmatique.
Cette équipe a fait pschitt….. et les senlisiens devront attendre encore 2 ans.
 
Pour mémoire, et sur une même période de 1 an, JC CANTER et son équipe avaient dynamisé la ville, créé un parking gratuit, créé le pass famille, la piscine à 1 EURO, rendu gratuit l’accès à la bibliothèque, réaménagé la place Henri IV, créé le Marché du terroir, étendu la ligne du TUS vers Intermarché, etc, etc….
 
Et en 2012 ?

LE TUS : Nous l’espérons. Ce dossier initié également du temps de JC CANTER a déjà un an de retard alors que toutes les études étaient faites. Mais attendons la fin de la concertation pierre angulaire de la méthode Loiseleur, ce qui en résumé revient à ne prendre aucune responsabilité.
Le quartier Ordener : Mise à part un centre de recherche  (sur le sexe des anges ?) et des logements étudiants (alors qu'il n’y a pas réellement d’école d’enseignement supérieur) , aucun projet n’apparaît à l’horizon et il est fort à parier que le quartier Ordener restera vide pendant un moment.
Les voies vertes ?  en jachère ?
Les projets de la piscine ? tombés  à l’eau ?
Vastes chantiers pour lesquelles la réponse de Senlis Alternative risque de  ressembler à de vastes silences.

En un mot, cette équipe nous démontre que l'alternative à JC CANTER ressemble au néant, au dégré zéro de l'initiative, à de la soupe d'éthique et de politiquement correct, à du discours convenu, polissé.

"Les oies blanches ne sont pas des albatros"

Plus le temps passe et moins l’excuse de l’héritage Canter sera crédible, l'eut-elle été un jour ? Ce n'est pas JC CANTER qui a programmé dans le budget  2011 des ventes de biens immobiliers qui n'ont pas été réalisées.


Gérer une ville lorsque l’on passe son temps en vacances ou à boire le thé, forcément on ne fait pas beaucoup d’erreur, mais on n’avance pas beaucoup non plus.

Pour rester dans le ton des citations, en voici quelques unes pour inspirer Pascale Loiseleur dans ces prochains éditos de Senlis Ensemble.

- Faire et défaire c'est toujours travailler

- il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas

- A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire (Corneille)

- l'Erreur est humaine, persévérer est diabolique"

- On ne fait jamais d'erreur sans se tromper" (Jacques Prévert)

- Tant va la cruche à l'eau qu'un jour elle se casse

Que pouvons nous réellement attendre de notre Jeanne d'Arc qui comme elle le déclare dans le dernier Senlis Ensemble a vu des anges lors du dernier marché de Noël (si, si c'est écrit)


Il ne nous reste plus qu’à croire au miracle …..
 
  lfds