Lors du dernier conseil municipal le budget de la ville a été voté.

Bien entendu, Pascale Loiseleur et son équipe se sont félicitées de la qualité de ce budget emprunt de sagesse et de rigueur, de sérieux, d'action et  de projets. chacun pourra l'interpréter comme il le voudra.

Voici quelques explications sur ce budget en le comparant au budget de 2011.

Le budget primitif est le budget prévisionnel de la ville. Il est séparé en deux grandes masses INVESTISSEMENT ET FONCTIONNEMENT elles mêmes séparées entre les dépenses et les recettes.

Le compte administratif est la représentation comptable réelle des dépenses et recettes de fonctionnement et d'investissement. Habituellement le soldes de fonctionnement est positif (c'est la marge d'autofinancement) et le report du solde permet de financer les investissements.

Ainsi que ce soit du temps de JC CANTER ou de Pascale Loiseleur le compte administratif de "fonctionnement" a toujours dégagé un solde positif, preuve que dans un cas comme dans l'autre la ville de vivait pas au dessus de ses moyens.

La différence provenait principalement des investissements à financer. Ainsi du temps de JC CANTER la ville avait investi dans des projets, ce qui explique l'usage de l'emprunt pour financer ces projets et le dernier déficit provenant en réalité de l'annulation d'une recette dans le premier budget établi par par l'adjoint aux finances.

Pour Pascale Loiseleur, toute la différence provient de l'absence d'investissement. Ainsi, il est particulièrement facile de dégager des excédents lorsque que l'on ne fait pas de dépense.

Est-ce réellement la mission d'une municipalité de dégager plus de 10% d'excédent budgétaire?

Ne serait ce pas plutot d'investir pour les Senlisiens et Senlisiennes?

Pascale Loiseleur déclare que son budget prévoit une baisse des dépenses de fonctionnement :

FAUX :  La preuve :
Dépenses de fonctionnement :
BP 2011 (prévision)  23.708 300 €
CA 2011 (réalisé)     21 839.081 €
BP 2012                   23.658 000 €

Soit une hausse de +8.33% +1.818. 919€  entre le CA 2011 et le BP 2012 : dont +8% sur les frais de personnels qui d'après Pascale Loiseleur avaient atteint un niveau préoccupant du temps de JC Canter. Perte de mémoire??

Recettes de Fonctionnement
BP 2011 23 708 400€
CA 2011 24.410.754  (+1M€ impôts)
BP 2012 23 773 200 €

Soit une baisse de 2,38 % des recettes

Recettes d’investissement
BP 2011 10.629.943€
CA 2011 6.791.537 €
BP 2012 6.839.690 €
En réalité entre la prévision de recettes et la réalisation de ces recettes il y a un manque à gagner de 4M€, provenant de l'échec des ventes de biens immobiliers. 
A noter également que ce budget prévoit  le report de l’emprunt  de 2011 (2 M€) et un emprunt nouveau (+1.940.000€) soit 4 M€ en deux ans. Lorque Pascale Loiseleur déclare que la ville se désendette, c'est FAUX.

Dépenses d’investissement
BP 2011 9.525.618 €
CA 2011 5 401.928€
BP 2012 8.701.890€

Comme on le constate c'est bien 4 M€ de dépenses d'investissement qui manquent, preuve  de l'absence d'action de la municipalité.

Sachant que les recettes n'augmentent pas et que les dépenses de fonctionnement,elles,  augmentent, ils n'y a  pas d’autres choix que de mobiliser l’emprunt où de ne pas faire ce qui est prévu.

Le problème avec les chiffres c'est qu'on peut toujours les interpréter mais ils ne mentent pas.

La réalité est là, les dépenses ne sont pas controlées, les recettes sont stables. Alors comment faire pour boucler ce budget en fin d'année : tout simplement en multipliant les effets d'annonces, les tours de magies, les déclarations, et ensuite planquer la poussière des promesses sous le tapis: Rendez-vous l'an prochain ...

lfds